Blogging

J’ai quelque chose à te dire

5 octobre 2016
blogueuse

Tu n’imagines pas depuis combien de temps je rêve de t’écrire cet article. En fait, ça fait tellement longtemps que j’y pensais que je n’ai jamais osé imaginer ce qu’il allait sortir de mon clavier. Je me suis dit « Ca viendra quand ça arrivera »… « Tu trouveras les mots »… Et au final j’ai l’estomac serré et les doigts paralysés.

Je me mets donc en ambiance. J’ai attendu d’être le soir, je suis seule à la maison dans ma chambre. Je me suis créée un éclairage pour m’inspirer en allumant ma guirlande lumineuse et une petite bougie.

De toute façon tu as bien vu que ces derniers temps je n’étais pas très présente. Je suis sûre que tu as senti que j’étais à moitié là. Je commentais moins, mes articles étaient plus rares et je n’osais plus du tout parler de ce qui se passait dans ma vie. Je m’étais volontairement mise en pause.

Fin août j’ai sauté le pas. Je pense que j’ai fait l’un des actes les plus courageux de ma vie : j’ai demandé une rupture conventionnelle de CDI à mon entreprise.

C’était tellement dur, tu n’imagines pas ! J’avais déjà lu des articles de personnes qui ont fait la même chose, j’ai écouté des podcasts, des interviews, j’ai demandé à mon entourage s’ils connaissaient des gens qui ont fait ça. Et quand j’imaginais tout ça, je ne voyais pas le « pendant », l’entretien où tu prends le risque qu’on te demande de démissionner (en démissionnant on ne touche aucune allocation chômage contrairement à la rupture conventionnelle mais qui n’est pas toujours acceptée par l’entreprise). Où tu prends le risque qu’on te le refuse et la peur de la suite, que ça ne soit pas bien pris, qu’on se moque de toi.

Quand j’imaginais ces personnes quittant leur CDI, j’imaginais quelqu’un qui claque tout, comme dans la pub du loto en canard ou dans les séries américaines où ils sortent du bureau avec un carton et s’en vont aussitôt.

Tu imagines bien que c’est pas comme ça que ça s’est passé… Mais je l’ai eu ma rupture !

Comme tu le sais, j’étais en poste depuis novembre dernier. J’étais community manager chez l’annonceur. C’était une petite entreprise qui m’a permis de toucher à beaucoup de choses et où j’ai pu tester énormément de choses sur les réseaux sociaux.

Mais à côté de ça je gère un site qui s’appelle « Jeunes à l’étranger » depuis tout juste 3 ans. Ce site grandit beaucoup et depuis début 2016 de nombreuses opportunités se sont présentées à moi. Des partenariats, des rencontres, de nouvelles envies… Ce site + ce blog perso ont occupé mes soirées et mes week-end.

Le soir en rentrant chez moi je racontais toutes mes idées à mon chéri. Quand je ne tapais pas sur le clavier pour rédiger un article, c’est ma langue qui ne pouvait s’arrêter et mon cerveaux qui cogitait.

Les études, les voyages, les échanges universitaires… Cette période de ma vie m’a profondément marquée et je sens ma vue qui se brouille rien qu’à te l’écrire ici.

partir etranger

Je passais vraiment toutes mes soirées derrière cet écran d’ordinateur, à lire, commenter, écrire, m’informer… Mon chéri commençait à me le reprocher et moi j’étais frustrée de ne pas avancer comme je le voulais.

Quand je raconte ça à mon entourage j’aime bien dire que j’avais l’impression d’avoir l’ambition d’ériger une montage. Et là, chaque soir, c’était un cailloux que je déposais… Plutôt décourageant n’est-ce pas ! Il a donc fallut faire un choix… Et je l’ai fait.

Ce choix n’était pas facile car j’ai déjà connu les « joies » de l’entrepreneuriat quand je terminais mes études. Les frais de santé presque non-remboursées, les nouvelles taxes qui apparaissent (Bonjour la cotisation foncière des entreprises !), la solitude… Et je sais que le chemin ne sera pas facile ! Adieu les congés payés, adieu le congé maternité, le chômage, la retraite ! Et si ça marche pas ça sera la honte ah oui, ça sera de l’argent jeté par les fenêtres et j’aurai déçu ceux qui croient en moi.

Mais tu vois j’aime bien penser qu’il faut tout essayer dans la vie, qu’il faut vivre ses envies tant il est encore temps.

citation voyage

J’ai déjà fait des erreurs, on en a déjà traversé des galères avec mon copain et on est toujours retombé sur nos pattes et encore amoureux.

D’ailleurs, il n’y a pas longtemps, une agence m’a contacté pour me proposer un nouveau poste. et pour la première fois j’ai refusé pour me lancer à mon compte. J’avais envie de lui dire que mon profil était tellement intéressant que je préférais m’embaucher moi-même haha. D’ailleurs Anissa a écrit un article avant hier « ON N’A QU’UNE SEULE VIE : J’AI REFUSÉ UN CDI« . Elle m’inspire tellement cette fille !

Puis tu sais cet été il y en a eu des articles de blogueuses qui se lancent à temps plein. Elodie, Julie, Kinoko… Elles ont toutes passé le cap ! Je m’en veux beaucoup mais en lisant ces articles, j’avais envie de penser que ça ne marcherait pas pour elles. C’est méchant n’est-ce pas ? Mais c’est purement pour me prouver qu’il vaut mieux rester salarié et qu’on a pas le choix. Ca montre bien que la méchanceté prend naissance dans la tristesse.

Et mon projet dans tout ça ?

Aujourd’hui je pose le reste de mes congés payés et je travaille sur mon entreprise pendant ce temps. Il faut savoir que la rupture conventionnelle prend un peu de temps. Il faut d’abord remplir un dossier en ligne avec l’entreprise. Puis il faut attendre 15 jours au cas où je souhaiterais changer d’avis. Après ces 15 jours, nous avons envoyé lundi la rupture signée par courrier à la direccte. La direccte nous enverra un récépissé prochainement avec la date à laquelle je quitterai mon entreprise si la rupture est acceptée. Je me suis renseignée auprès d’eux et à partir du moment où les conditions sont remplies (indemnisation légale et dates respectées), ça sera validé.

Je ne suis donc pas à mon compte officiellement car je vais retrouver mon poste quelques temps à la fin du mois avant que le contrat ne soit réellement conclus.

Ensuite, direction Pôle Emploi où je pourrai toucher le chômage pendant la même durée que ma période de travail c’est-à-dire 11 mois.

Je me donne donc 11 mois pour dégager un smic net avec mon travail.

berenice mayoti

Alors comment est-ce que je vais gagner ma vie ?

Je ne compte pas monétiser ce blog. C’est, comme tu l’as compris, mon site « Jeunes à l’étranger » que je compte monétiser. A côté, j’ai des partenariats en cours pour des prestations de SEO, de community management, de rédaction web et de création de blogs. Je me lance donc officiellement comme community manager freelance, avec la monétisation de mon site en parallèle.

Et Berenicemayoti.fr dans tout ça ?

Ce blog est mon espace personnel. C’est ici que j’aime partager mes découvertes, ce que j’aime et en bonus vous donner des astuces blogging.

Je compte également t’emmener dans mon aventure de freelance. J’ai envie de te partager mes doutes, mes conquêtes, l’évolution de mon petit business, les rencontres et les voyages que je ferai !

Ce samedi je serai déjà à Paris. J’interviendrai à la conférence « Etudes à l’étranger : pour qui, pourquoi, quand et comment ? » à 10h30 au salon de l’Etudiant.fr / Je dis ça au passage si ça t’intéresse !

Berenicemayoti.fr restera comme il est. Un blog lifestyle qui parle de tout et de rien. Une belle salade avec des morceaux de pleins de choses dedans. Mais il prendra (à ton plus grand bonheur je pense) une orientation un peu plus personnelle.

Désoée pour cet article décousu, j’espère que tu vas apprécier la suite… Si tu veux lire la suite, n’oublies pas que j’ai une liste emailing, un compte Facebook et un compte Hellocoton. Pour des nouvelles plus perso je suis toujours sur Instagram sous le nom de @berenice.mayoti

A très vite…

Blogging

Mon avis sur « L’Art des médias sociaux » de Guy Kawasaki et Peg Fitzpatrick

19 septembre 2016
livre reseaux sociaux

Il y a quelques temps, j’avais publié sur intagram une photo de mon dernier livre acheté en promettant de rédiger un article sur le sujet. Cela faisait un moment que j’étais à la recherche d’un livre avec des conseils pour bien utiliser les réseaux sociaux. Je pense que comme beaucoup de monde, j’ai appris le community management en autodidacte en lisant des tutos à droite et à gauche et en testant par moi-même.

Continuer la lecture

Blogging

Mes bonnes résolutions pour la rentrée

4 septembre 2016
resolutions-pour-rentree

Personne n’y échappe : c’est la rentrée ! Adieu les cocotiers, les smoothies aux fraises, le sable dans les cheveux et les après-midi barbec’ ! Mais tu sais quoi ? C’est le moment de l’année que je préfère (oui oui !). Tout le monde est bronzé et reposé, on raconte nos vacances, on a la niak et les projets reprennent (je peux même relancer mes clients pour avoir confirmation que mes factures ont bien été envoyées à la compta, c’est pas beau ça !).

Continuer la lecture

Blogging

Les 7 erreurs courantes que font les blogueurs en SEO

25 juillet 2016
conseils seo

Avoir un minimum de bases en SEO est nécessaire si tu souhaites que ton blog soit lu par de nouveaux lecteurs. Toutefois, cette science (si je peux l’appeler ainsi) fait l’objet de plusieurs mal-interprétations et des mythes (parfois énoormes) circulent sur la toile. L’algorithme de Google évolue au fil du temps et les stratégies qui étaient appliquées il y a quelques années peuvent être dangereuses aujourd’hui.

Je n’ai pas pour objectif de faire de toi un expert en la matière. Le SEO est très complexe et a déjà fait coulé beaucoup d’encre. Toutefois, avec mon expérience de blogueuse et les tests que j’ai pu faire au niveau perso comme dans la vie professionnelle, je peux te donner des astuces qui te permettront de prendre de bonnes habitudes.

Quand je lis mes blogs préférés, j’ai remarqué quelques petites choses pouvant être améliorées. Je retrouve souvent ces mêmes coquilles en surfant de blog en blog… Alors, je me suis dit : pourquoi ne pas regrouper toutes ces petites améliorations en un unique article ?

Je te propose donc de découvrir les 7 points à prendre en compte dans le SEO de ton blog :

1 – Le duplicate content

Le duplicate content (ou contenu dupliqué), c’est quand un texte a été copié plusieurs fois, que ce soit sur le même site ou sur un site externe.

Google attend d’une page un contenu unique avec un focus sur une expression clés.

Evite donc de recopier des paragraphes d’autres sites web. Je sais que ça peut être tentant quand on rédige un texte sur un produit de beauté par exemple et que l’on souhaite intégrer un paragraphe sur la façon sur la marque présente le produit… Une ou deux phrases ne sera pas pénalisant mais au delà de 200 mots, c’est risqué.

Pour plus d’infos, je te conseille de lire mon article dédié au duplicate content.

2 – Ne pas optimiser le title, l’url et la meta-description

J’ai regroupé ces 3 éléments puisque ce sont les 3 informations que l’on voit apparaître sur Google lorsque l’on fait une recherche.

Le title (à distinguer du titre) est le nom sous lequel l’article apparaitra sur le moteur de recherche. Il peut être différent du titre mais peut aussi être similaire. Un conseil : écrit l’expression sur laquelle tu souhaites remonter dans le title et le titre (pour le title, place cette expression au début si possible).

L’url doit être courte. Inutile de placer les « de », « et », « ou », « l' »… Dans l’url. 4 mots maximum suffisent.

Enfin, la meta description doit donner envie aux internautes de cliquer.

Je te redirige sur mon article « Améliorer le SEO de son blog avec la balise Title » pour plus de détails sur le sujet.

3 – Les articles trop courts

J’ai remarqué que les articles longs remontaient mieux sur Google. Fais une recherche sur un thème compétitif au hasard et tu verras que les articles de blogs avec le plus de mots remontent mieux sur Google.

Tu n’es pas obligée de rédiger des articles longs à chaque fois, mais si l’expression est compétitive, il faudra s’approcher des 1000 mots pour être en première page.

4 – Abuser des étiquettes (tags)

Alors là, je vais parler de WordPress. Quand on est sur la page de rédaction, il y a une petite case sur le côté appelé « Etiquettes » (autrefois elle s’appelait « tag »).

Certains blogueurs abusent un peu de cette option pour écrire toutes les expressions sur lesquelles ils veulent que l’article remontent. Hélas, ça ne fonctionne pas comme ça…

Si tu écris une expression, ton article sera accessible via une url qui ressemblera à ça : http://monblog.fr/tag/expression/

Il sera visible sur autant d’url que tu auras d’expressions :  /tag/expression2/ , /tag/expression3/…

Petit rappel : Google donnera de la valeur à une page si son contenu est riche et unique.

Créer plusieurs étiquettes par article revient à publier des pages pauvres et au contenu dupliqué. Je te déconseille donc d’utiliser cette option.

blog seo

5 – Ne pas être sur WordPress (.org)

WordPress est un outil gratuit, mais pour l’utiliser tu devras l’héberger. C’est l’hébergement qui te coûtera un peu d’argent. Si tu souhaites vraiment te mettre au blogging, je te conseille de créer un blog sous WordPress et de ne pas avoir peur de mettre un peu d’argent pour ça. Par exemple, je ne paie avec  1and1 l’équivalent qu’une trentaine d’euros par an pour l’hébergement wordpress et le nom de domaine.

A la différence de WordPress.org, WordPress.com te permet d’avoir accès à WordPress gratuitement puisque le CMS est hébergé sur leur serveur.

Toutefois, cette version de WordPress est très limitée et tu ne pourras pas installer de plugin SEO.

6 – Répéter trop souvent les mots clés visés

On sait que pour remonter sur une expression, il faut qu’elle apparaisse dans le title, le titre, un sous-titre et un paragraphe. Mais il est inutile de la placer dans tous les sous-titres et une phrase sur deux. Le texte serait alors trop optimisé pour Google et le résultat paraitra étrange pour le lecteur.

Le référencement naturel doit être le plus « naturel » possible ;)

7 – Oublier d’optimiser les images

Les images doivent aussi être optimisée pour le SEO, surtout si ton blog appartient traite d’un sujet très visuel comme la mode, la déco, la cuisine ou le maquillage.

Pour rappel, voici comment bien mettre en ligne une image :

image seo

  1. J’enregistre mon image sous une dimension de taille correcte et avec un nom qui la décrit
  2. Je l’upload sur WordPress
  3. Je remplis la balise « alt »
  4. Je désactive le lien automatique
  5. Je l’insère

Les erreurs que les blogueurs font le plus souvent en SEO

Est-ce que vous reconnaissez certaines choses que vous aviez l’habitude de faire ? Lesquelles ??

Qui a fait un sans faute ??? ;)

Photos libres de droit sur pexels.com

Blogging

3 étapes pour trouver le thème idéal pour son blog

13 juillet 2016
choisir theme blog

Tu veux créer un blog perso ? Ou bien tu es déjà blogueuse et tu te remets en question ? Trouver un thème de blog est une étape cruciale qui m’a personnellement donnée beaucoup de fil à retordre. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je parle de ce sujet. Il y a plus d’un an maintenant, je vous partageais dans mon article « Le blog et les étiquettes« , mes réflexions sur le choix d’une thématique. Faut-il traiter d’une thématique en particulier ? Ou peut-on rédiger sur TOUS les sujets qui nous passionnent ? Ces questions je me les suis posées de nombreuses fois en prenant en compte 3 points de vues :

  • celui de toi, lecteur de mon blog
  • celui de google avec ses cruels algorithmes
  • celui de mon coeur (oui oui c’est avec le coeur que je blogue !)

J’ai testé plusieurs choses, j’ai regardé ce que les autres blogueuses faisaient et je me suis informée sur le sujet (lecture d’articles, podcasts sur le blogging…).

A partir de tout cela, je te présente 3 étapes qui te permettront de choisir la thématique de ton blog.

1 – Faire un point sur sa motivation à gérer un blog

Je pense que la première chose à faire lorsque tu prends la décision de créer un blog est d’être conscient de ce qui te motive.

Tu peux créer un blog parce que tu es passionnée par un sujet et là, la question de quel sujet traiter ne se pose pas. Mais tu peux aussi avoir plusieurs centres d’intérêts et ne pas savoir si tout doit se retrouver dans un même blog ou si tu ne devrais traiter que d’une unique thématique.

Demande toi d’abord pourquoi est-ce que tu veux avoir ton propre blog. Est-ce que c’est pour tester une nouvelle expérience ? Te faire plaisir ? Apprendre les techniques de génération de trafic ? Gagner de l’argent ? Rencontrer de nouvelles personnes ? Etre connue ? Développer ton réseau professionnel ? …

Les motivations qui te poussent à devenir blogueuse peuvent être nombreuses. Je te conseille d’abord de faire une liste de tes 3 motivations principales en les hiérarchisant.

Avoir connaissance de ta motivation principale t’aidera à te fixer un but et à te décider de traiter d’une ou de plusieurs thématiques.

2 – Choisir de consacrer son blog à un ou plusieurs sujets

Quand faut-il choisir de ne parler que d’un seul thème ?

Se fixer un unique thème te conviendra si tu as un objectif d’acquisition de trafic. Par exemple, si tu décides de créer un blog dans le cadre d’un but professionnel, pour faire des partenariats avec des marques… Se concentrer sur une seule thématique est plus facile.

Pourquoi ?

Parce qu’il est plus facile de remonter sur Google si ton blog entier ne traite que d’un seul thème et parce que tu trouveras plus facilement ton public.

Je ne dis pas que tu ne trouveras pas de lecteurs en parlant de plusieurs sujets. Mais ce sera plus difficile car tu trouveras moins d’internautes ayant exactement les mêmes goûts que toi que d’internautes partageant l’un de tes centres d’intérêts.

Petite parenthèse : attention, certains blogs peuvent avoir l’air de parler de sujets très différents mais quand on regarde de façon plus approfondie, ils gardent un fil conducteur. Par exemple Victoria du blog Mango and Salt partage ses recettes, sa vie à Amsterdam et des astuces beauté. On pourrait se dire qu’elle a un blog multithématiques. Toutefois, elle garde pour fil conducteur le mode de vie au naturel, bio et vegan. Ainsi, toute femme à la recherche d’astuces pour vivre de façon plus écologique sera intéressée par son blog. Mango and Salt n’est donc pour moi pas un blog multithématiques.

 Pourquoi choisir un blog multithématique ?

Si ton objectif est de te faire plaisir, un blog traitant de plusieurs sujets pourrait te convenir. Tu trouveras facilement des idées d’articles et pourra parler de tout ce qui te passionne.

Avec le temps, tu auras des lecteurs (bien sûr), mais c’est juste qu’il sera plus difficile de ranker dans les premières positions sur Google et qu’il faudra trouver ton lectorat.

quel sujet blog

3 – Comment savoir si j’ai choisi le bon thème de blog ?

Pour trouver LE thème de blog idéal, je te propose ce petit exercice. Je te propose dans un premier temps de faire une liste de tes centres d’intérêt. Choisis 5 thèmes qui te passionnent et notes les sur un papier.

Je te suggère ensuite de passer 5 minutes par sujet. Sans faire de recherches, essaies de trouver le plus d’idées d’articles possible pour chacun d’entre eux. Une fois que tu auras passé 5 minutes sur chacun de ces thèmes, fais le point sur tes listes en regardant quelle thématique t’inspire le plus : )

Pas convaincue ? Je te propose une autre technique…

Pourquoi ne pas tout simplement débuter ton blog en parlant de toutes les choses que tu aimes ? C’est ce que j’ai fait au début. Ensuite, tu verras que tu prendras peut être plus de plaisir à parler d’un sujet que d’un autre.

Si tu as beaucoup de temps, tu peux également choisir de créer plusieurs blogs sur wordpress.com, un pour chaque sujet que tu aimes. 3 mois après la gestion de ces blogs, consacres-toi à celui que tu préfères.

Enfin, je voudrais terminer cet article en te disant qu’il est essentiel que tu sois passionnée par le sujet que tu traiteras. Si ton objectif n’est purement que de l’acquisition de trafic, la rédaction de tes articles sera de plus en plus difficile et tu auras du mal à tenir sur le long terme. Note qu’il faut généralement compte 6 mois pour commencer à faire connaitre ton blog avec Google…

La patience est plus qu’une vertu en référencement naturel : )

Si tu as un blog, dis moi comment tu as choisi ton (ou tes) sujet(s) de blog !

Tu hésites encore ? N’hésites à me poser tes questions en commentaire, j’y répondrais avec plaisir.

Photos libres de droit

Blogging

8 façons de dénicher le sujet d’article qui intéressera vos lecteurs

6 juillet 2016
trouver sujet article blog

Le syndrome de la page blanche, ça vous est déjà arrivé ? Moi oui ! Comme vous le savez, j’ai géré (et je gère toujours) plusieurs sites aux thématiques très différentes. Et, pour certains sujets, il m’est déjà arrivée d’avoir l’impression d’avoir fait le tour… C’est con à dire parce que je pense qu’on ne fait jamais le tour d’un sujet. Mais il arrive que toute la motivation et l’inspiration que l’on avait au début s’atténue. Heureusement, avec le temps j’ai quelques techniques pour garder de l’inspiration et trouver de nouveaux articles qui intéresseront encore mes lecteurs !

Scruter les suggestions Google

Les suggestions Google sont une vrai mine d’informations pour trouver des articles de blog ! Il vous suffit de rédiger le début d’un sujet et des propositions de mots apparaissent petit à petit. Une excellente source d’inspiration !

trouver article blog

Analyser les sujets populaires

Trouvez un sujet qui intéresse les gens en faisant le tour des sujets qui font le buzz. Pour cela il existe des outils permettant de voir les articles les plus partagés sur la toile ! Je vous conseille par exemple l’outil buzzsumo.com. Il suffit d’entrer la thématique de votre blog (ou une thématique que qur laquelle vous souhaitez rédiger) et une liste de lien apparait. Je vous propose cet outil car il permet de l’utiliser gratuitement en utilisant quelques requêtes quotidiennes.

idee article blog sujet

Les questions / remarques de vos lecteurs

Bien sûr, soyez à l’écoute de vos lecteurs ! Certains vont poser des questions sur un point précis en commentaire ou par email. Ca vaut souvent le coup de le détailler dans un article spécifique. De cette façon, vous avez plus de chances de répondre aux attentes de vos abonnés.

Faire un tour sur ses anciens articles et détailler un point abordé précédemment

Si vous manquez d’inspiration, n’hésitez pas à revenir sur vos anciens articles. Vous verrez que parfois vous abordez un sujet sans le détailler (dans un simple paragraphe par exemple). Pourquoi ne pas passer plus de temps sur ce point en rentrant dans les détails ?

Faire de la veille sur l’actualité

Pour tous les blogs que je gère, je fais de la veille. je m’informe plus précisément en :

  • En lisant d’autres blogs sur la même thématique (avec Hellocoton)
  • En m’inscrivant à la newsletter de ces blogs ou de sites web
  • Avec les Google Alert : je reçois un email hebdomadaire avec un résumé de l’actu

Personnellement je m’arrête ici. Mon but est de rester informée, pas de trouver de la lecture pour une semaine donc ça me suffit. Libre à vous d’élargir votre veille à Twitter et la presse écrite si vous avez plus de temps.

veille-blog

S’inspirer des blogs anglophones

La blogosphère anglophone étant beaucoup plus large qu’en France, on y retrouve de nombreuses idées d’articles. Ils ne sont pas à copier mais parfois la manière dont ils tournent leurs sujets ou bien la façon de présenter leur opinion est très inspirante !

Etre à l’écoute de son entourage

J’aime bien parler de ma petite vie de blogueuse à mes proches et n’hésite pas à leur demander leur avis. Parfois ces derniers donnent des idées… Qui ne m’inspirent pas du tout j’avoue ! Et pourtant j’ai déjà obtenu un super résultat en traitant l’idée de ma soeur qui ne me tentait pas vraiment à la base. Donc essayez de rester ouvertes ;)

Pinterest : ça compte aussi !

On dit que Pinterest est le réseau social des images mais c’est faux ! On trouve beaucoup d’articles relayés avec des schémas et des infographies qui valent le coup d’être détaillées.

article blog pinterest

Sinon pour les blogueuses beautés, vous avez aussi mes 30 idées d’articles pour un blog beauté :)

J’espère que cet article vous aura inspiré, je pense vous avoir donné tous mes secrets pour avoir de l’inspiration pour écrire mais surtout… Pour la garder !

trouver-sujet-article

Et vous, quelles sont vos sources d’inspiration ??

photos : libres de droit (pexels.com)

Blogging

7 choses à faire avant de publier son article de blog

22 juin 2016
publier-sur-blog

Dans la vie, il y a ceux qui pensent que tenir un blog est un exercice facile… Et ceux qui bloguent vraiment ! Énormément de clichés circulent sur les blogueuses. Beaucoup imaginent qu’être blogueur c’est publier 3 lignes tous les 36 du mois en racontant sa life…

Pourtant, bloguer demande un temps et une organisation de fou (surtout quand on est salarié à pleins temps !).

Parce que publier un article de blog, ce n’est pas seulement trouver une idée, faire des recherches, rédiger et cliquer sur le bouton « publier », il y a encore une multitude de tâches à réaliser avant et après sa mise en ligne. Je vous propose ici quelques conseils blogging avec une petite checklist qui vous permettra de ne rien oublier.

Voici donc les 7 choses à faire avant de publier votre article :

Définir son title, sa meta description et son url

Ça y est, votre article est rédigé ! Vous avez son contenu et une idée de son titre. Terminez-le en peaufinant la balise « title », la meta-description et l’url. Cela vous permettra d’avoir plus de chances qu’il se référence sur Google.

Choisissez d’abord un title qui pourrait répondre à une recherche. Par exemple « Comment porter une veste en jean », « Quel maquillage pour yeux marron » ou « Avis + nom de la marque ». Je vous laisse voir selon votre sujet !

La meta-description est le texte qui apparaîtra sous le title dans les recherches Google. Elle devra faire environs 150 caractères pour ne pas être trop brève et ne pas être coupée sur le moteur de recherche.

Enfin, l’url doit être courte. Privilégiez les mots clés de votre article coupés par des « -« . Par exemple : « monblog.fr/maquillage-yeux-marrons.html » ou « monblog.fr/avis-lush.html ».

Évitez les phrases à rallonge comme « monblog.fr/pourquoi-j-aime-lush-qui-est-top-cool-je-kiffe-cool » (joke)

Vous pourrez personnaliser ces éléments grâce à l’extension « Yoast » sur WordPress.

Soigner sa mise en page

Un article est toujours plus facile et agréable à lire quand sa mise en page est soignée.

Passez à la ligne de temps en temps, mettez vos phrases clés en gras ou en couleur, illustrez le avec des images…

Optimiser les images

N’oubliez pas : les images aussi doivent être optimisées ! Enregistrez les sous un format adapté, nommez les correctement et de renseigner leur balise « alt » (voir mon article pour optimiser ses images pour le SEO).

Une autre petite astuce : désactivez le lien vers le « fichier média ». C’est mauvais pour le référencement (Google va suivre le lien et être reconduit sur une page pauvre en contenu). Et en plus cela n’apporte rien aux lecteurs.

Comment faire ?

Lorsque vous mettez en ligne une image sur WordPress, sélectionnez bien la mention « aucun » avant d’insérer l’image dans l’article.

image wordpress

Créer des liens internes

Toujours dans une optique de SEO mais aussi pour permettre à vos lecteurs de rebondir sur d’autres sujets, n’oubliez pas de créer des liens internes.

Le lien interne doit être intégré vers un article qui va traiter le sujet de façon plus détaillée.

Placez le lien sur l’expression qui contiendra l’expression que vous souhaitez mettre en avant. Je m’explique avec 2 exemples, ce sera plus facile.

Exemple 1 :

Vous venez d’avoir rédigé un article où vous donnez votre avis sur le mascara de Too faced et vous en avez déjà rédigé un sur celui de Benefit. Vous pourrez alors commencer votre article Too Faced par :

« Après vous avoir donné mon avis sur le mascara de Benefit, je vais vous parler de celui de chez Too Faced […blablabla] » (lien de l’article sur le mascara Benefit placé sur l’expression soulignée).

Exemple 2 :

Il y a quelques temps, vous avez rédigé un article avec des conseils pour maquiller les yeux marrons et vous revenez avec un tuto. Voici comment vous pourrez placer votre lien :

« La semaine dernière, je vous avais donné des conseils pour maquiller les yeux marrons. Me revoilà aujourd’hui avec un tuto make-up spécial yeux marrons avec la palette de chez Urban Decay ! »

… Ce ne sont que des exemples ! A vous de jouer maintenant pour créer des liens entre vos articles ! Cette technique s’applique également pour les catégories, n’hésitez pas à créer des liens vers la page de votre catégorie (comme je le fais dans presque tous mes articles, vous regarderez bien la prochaine fois ;))

Ajouter une question à vos lecteurs à la fin de l’article

Un blog c’est l’occasion d’échanger avec d’autres passionnées. Ces contacts commencent souvent via les commentaires. N’hésitez donc pas à commenter les articles des blogs que vous aimez et à inciter vos lecteurs à commenter vos propres articles.

Quand le sujet le permet, vous pouvez placer une petite question à la fin de votre article, pour encourager vos lecteurs à donner un avis ou à rebondir sur le sujet.

Se relire

Je sais, ce n’est pas toujours facile de se relire… Moi la première, après tout le boulot que j’ai fait avant de publier, je n’aime pas me retaper tout le texte en analysant chaque tournure et toutes les petites fautes que j’aurais pu oublier (j’avoue !). Et pourtant… Un blog bien écrit et sans faute vous donnera de la crédibilité et le rendra plus « pro« .

Allez, on fait encore un effort 5 minutes et votre travail sera fini !

A vous de jouer maintenant !

Image : photo libre de droit sur Pexels.com

Blogging

Comprendre les statistiques Facebook

15 juin 2016

Aujourd’hui, beaucoup de blogueuses sont présentes sur Facebook. Je pense que c’est une bonne idée de privilégier Facebook puisque la plateforme est encore aujourd’hui la star des réseaux sociaux. On se sert généralement de notre page Facebook pour relayer les derniers articles du blog. Mais avez-vous déjà jeté un oeil sur vos statistiques de manière approfondie ? Je vous propose de faire un petit tour d’horizon des principales fonctionnalités de Facebook Insights (alias le service de statistiques Facebook).

LES MENTIONS J’AIME

On va commencer avec l’évolution des mentions « j’aime ». Rendez-vous donc dans l’onglet « Statistiques » de votre page, vous y trouverez un résumé des statistiques de votre page.

Dans l’onglet « Mentions j’aime », vous trouverez l’évolution des nouvelles mentions j’aime. On pourra rencontrer une hausse ou un ralentissement en fonction de la place de votre « widget » Facebook ou du lien Facebook sur votre blog. L’évolution peut aussi varier en fonction de votre activité sur le réseau social et des éventuels jeux concours organisés.

evolution mentions jaime

En dessous, vous pourrez voir les personnes qui ont décidé de ne plus suivre votre page ainsi que la provenance des j’aime plus bas.

unlinke et provenances

Un internaute pourra effectivement suivre votre page à partir de plusieurs points de contacts :

  • Sur votre page : une personne s’est rendue directement sur votre page et a cliqué sur « j’aime »
  • Suggestion de page : il ne s’agit pas de campagne de publicité. Je ne sais pas si vous l’aviez déjà vu mais en aimant une page lambda, Facebook vous propose des pages similaires.

suggestion page facebook

  • Rechercher : mention j’aime après une recherche sur le moteur de recherche de Facebook
  • Bureau / Mobile non catégorisé : autres provenances

LA PORTEE

La portée (aussi appelée le « reach ») représente le nombre d’internaute ayant vu votre publication. Elle peut être « organique » ou « payée ».

  • Organique : signifie que vous avez posté votre publication sans payer Facebook.
  • Payée : équivaut à une publication sponsorisée. Dans ce cas, on crée une publication pour qu’elle touche une audience que vous allez définir.

N’oubliez pas que vous pouvez sélectionner la période qui vous intéresse (petit 1 dans l’image).

portee facebook

Je n’ai ici pas encore réalisé de publication sponsorisée avec cette page. J’ai donc sélectionné l’option « organique ».

En dessous, vous pourrez consulter

  1. Les différents types d’engagement avec vos dernières publications (mentions j’aime, commentaires et partages)
  2. Les publications qui ont généré des actions négatives (comme le fait de masquer la publication, la signaler ou de ne plus suivre la page).
  3. la portée totale : le nombre de personne ayant vu une activité de votre page.

statistiques publications

VUES DE PAGES

Dans cet onglet, vous découvrirez les vus votre page Facebook.

Dans le premier diagramme, vous trouverez le nombre de fois où votre page a été consultée mais aussi les sections consultées :

total vues

Le tableau suivant est un peu différent puisqu’il vous montrera le nombre de personnes ayant vu votre page (alors que sur le tableau précédent, une même personne a pu voir votre page plusieurs fois). Vous pourrez voir le total comme les sections visités mais aussi en savoir plus sur ces utilisateurs.

(pour info, les données âge, sexe, pays et ville ne sont pas encore accessibles)

nombre visiteurs facebook

Et enfin, la dernière courbe vous informe de l’origine des visites. Ces origines peuvent être Facebook, l’adresse de votre blog, Google…

ACTIONS SUR LA PAGE

En fonction du sujet de votre page, vous pourriez être amenée à communiquer sur une adresse, un numéro de téléphone ou avoir créé un bouton d’action, qui peut être l’un des suivants :

bouton action

Grâce aux informations de cet onglet, vous pourrez en savoir plus sur le nombre d’actions réalisées via les informations que vous avez paramétrées.

Cette partie est utile car elle vous permettra de faire des tests sur les informations à indiquer ou non. Par exemple : est-ce que je mets un bouton « envoyer un message » ou « envoyer un email » ?

PUBLICATION

Alors LA, on touche la partie la plus importante à mon goût.

Cette partie de Facebook insights vous permettra d’évaluer la popularité de vos publications pour les améliorer.

Vous saurez quand vos fans sont en ligne, ce qui vous permettra de poster aux meilleurs moments :

fan en ligne facebook

Vous pourrez aussi connaitre les types de publications (statuts, photos, liens ou vidéos) qui intéresse le plus vos fans. Petit plus : il est possible d’exclure certaines publications de ces stats.

type publication facebook

Enfin, Facebook vous donne la possibilité de « surveiller », les pages d’autres blogs similaires à votre thématique.

Ça peut vous donner des idées de publications !

page facebook surveillee

Le tableau sous ces différentes statistiques et selon moi, le tableau le plus important de toutes les statistiques Facebook !

En effet, on peut voir ici ce qu’ont donné nos dernières publications. Est-ce que nos fans les ont aimé ? Comment ont-ils réagit ?

statistiques publications

Il y a ici 3 indicateurs que vous devez retenir :

La portée (le reach)

Comme je vous l’ai annoncé précédemment, c’est le nombre de personnes ayant vu cette publication. Si elle a été « aimée » et même mieux : partagée ! Le reach sera plus important. Mais sachez qu’avec le temps, Facebook tend à baisser le reach organique (c’est-à-dire les publications que vous n’avez pas sponsorisées) afin d’encourager les community manager à payer pour que les posts soient vues. (bon la raison officielle est différente mais comme par hasard, ça nous incite à y mettre plus de budget !)

L’engagement

L’engagement est une action de la part de l’internaute face à votre publication. Il peut s’agit d’un « j’aime », d’un commentaire, d’un clic ou d’un partage.

Le taux d’engagement

Le taux d’engagement va déterminer la qualité de votre publication. Il s’agit de l’engagement qu’elle a généré par rapport à sa portée.

Pour le mesurer, il suffit de cliquer sur le menu déroulant en haut à droite et de sélectionner « taux d’engagement ». Vous pourrez voir quelles sont les publications qui ont généré le plus d’intérêt.

taux engagement facebook

EN SAVOIR PLUS SUR SES FANS

Grâce à l’onglet « Personnes », vous pourrez en savoir plus sur : vos fans / les personnes qui voient vos publications (personnes atteintes) / les personnes engagées.

Il peut être intéressant de vérifier si vos fans et les personnes engagées sont bien les mêmes afin d’avoir une base de fans qui vous suit vraiment. Il peut y avoir un décalage si vous avez fait des jeux concours par exemple, qui ne recrutait pas des fans vraiment intéressées par votre page Facebook.

Le diagramme vous donnera ensuite les informations suivantes sur vos fans :

  • Le sexe
  • La tranche d’âge
  • La langue parlée
  • La localisation (pays + ville)

statistiques fan facebook

Ces informations peuvent vous aider à définir votre audience pour une première campagne de publicité Facebook.

J’espère que ces informations vous permettront d’y voir plus clair sur les statistiques Facebook ou qu’elles vous ont donné envie d’aller faire un tour sur les stats de votre page si vous ne l’avez jamais fait.

statistiques page facebook

Sachez aussi que Facebook met souvent à jour ses services et les onglets changent de nom de temps en temps ou bougent… J’essaierai d’apporter des modifications à cet article pour le garder à jour.

Blogging

Concilier vie de salariée à plein temps et blogging

9 juin 2016
blogueuse salariee

Vous le savez, être blogueuse nécessite un temps fou.

Entre les recherches, la rédaction d’articles, les réponses aux commentaires, la promotion des articles, les améliorations techniques, les réseaux sociaux… Et j’en passe. Notre quotidien est bien chargé. Je pense que si nous passions notre vie à bloguer, nous trouverions toute une multitude de choses à faire !

Alors bloguer et être salariée à temps c’est possible ? Peut-on être une bonne blogueuse et salariée investie à la fois ? C’est le challenge que je me lance au quotidien… Avec le temps, je m’organise. J’ai quelques astuces pour optimiser mon temps libre et vous proposer le meilleur de moi même.

Du coup je me suis dit qu’on pourrait peut être échanger nos idées ! Voici les miennes. J’attends les votre en commentaire avec impatience !

1 – SE CONCENTRER SUR L’ESSENTIEL, GÉRER SES PRIORITÉS

Le blogging regroupe beaucoup d’activités comme la rédaction, les mails, le côté technique, les réseaux sociaux, ect… Mais à moins de pouvoir se diviser en deux (voire trois !), il est impossible de réaliser toutes ces activités correctement quand on a un travail.

Je vous propose donc de vous en remettre à l’essentiel. Par exemple, n’essayez pas d’être présent sur tous les réseaux sociaux si c’est pour les animer rarement. Pour ma part, je me concentre sur Facebook et Pinterest uniquement. Faites ce qui vous parait important en premier.

La priorisation doit se faire en fonction de l’avancée de votre blog. Si vous venez d’arriver dans le monde du blogging, je vous conseille de sortir quelques articles de qualité et d’aller vite jeter un oeil aux blogs que vous aimez. Commentez les et créez des liens avec les autres blogueuses.

Si vous avez déjà un bon contenu et que vous avez déjà votre petite communauté de lecteurs, je vous conseillerais plutôt de faire connaitre votre blog en travaillant par exemple votre référencement (voir mes conseils SEO) ou en faisant la promotion de vos meilleurs articles.

Bref, les tâches que vous allez prioriser dépend vraiment de l’état de votre blog. Ce que je veux surtout vous dire c’est de ne pas essayer d’écrire un article par jour si c’est pour ne faire que ça et oublier la promotion et la fidélisation de vos lecteurs. Voyez votre activité de blogueuse dans son ensemble et faites ce qui vous semble le plus important en premier.

blogging prioritees

2 – SE FAIRE UNE LISTE AVEC DES IDÉES D’ARTICLES

OMG je n’imaginerais pas bloguer sans ma liste !! Je ne sais pas vous mais moi il y a des moments où je bouillonne de nouvelles idées ! Et puis il y en a d’autres où j’ai le syndrome de la page blanche (gloups…).

J’ai créé une liste d’idées d’articles avec mon application Wunderlist (jetez un oeil à mon article sur les listes, je vous la présente en détail). Dès qu’une idée me vient, je la note. Parfois dans sa description, je vais même un peu plus loin en notant mes idées de sous-titres à développer plus tard.

Avec le temps, cette liste est devenu tellement longue qu’elle est devenu un dossier, séparé en plusieurs listes :

  • Idées articles SEO
  • Idées articles réseaux sociaux
  • Idées articles blogging…

Tout est trié comme les rubriques de mon blog.

Le soir, en fonction de ma motivation, je choisi un sujet plus ou moins long à traiter.

Quand j’ai une énergie de dingue (heu, ça c’est surtout le week-end en fait !), je prends un sujet qui demande des recherches et des explications détaillées. Quand j’ai la flemme et que j’ai juste envie de raconter ma vie, je prends un sujet…  Comme celui d’aujourd’hui :p … Et c’est encore plus facile quand j’avais noté mes idées de sous-titres à l’avance héhé.

3 – PROFITER DES MOMENTS OÙ L’ON EST TRANQUILLE POUR S’Y METTRE

Il y a des moments de la semaine où il est plus facile d’effectuer certaines tâches.

Voici mon organisation :

  • A tout moment de la journée : quand une idée d’article me vient en tête je la note. Comme ça je suis tranquille et je passe à autre chose.
  • 2x à 3x par semaine j’ai un peu plus de temps pour la tâche qui me demande le plus de concentration : la rédaction. Je la fais un soir de semaine où je ne fais pas de sport et un ou deux matins le week-end. Je suis plutôt lève tôt (réglée comme une horloge) et entre le petit déjeuner et le sport, je rédige un article.
  • Le soir un peu plus tard : quand j’ai fait du sport en rentrant du travail, fait le repas et mangé, j’en profite pour faire des tâches qui prennent moins de temps. Ce peut être : répondre à vos commentaires (j’essais de le faire une fois par semaine, c’est pour ça que je mets parfois un peu de temps à vous répondre), répondre aux emails, effectuer quelques retouches sur le design et le SEO du blog.
  • A tout moment de la semaine : quand j’ai l’opportunité de mettre en avant l’un de mes articles, je me permets de glisser un petit lien. Attention : je ne place mes articles que quand je juge que c’est pertinent. Je ne vous conseille pas de faire du spam !

promotion article blog

4 – LE SMARTPHONE : UN SUPER ALLIÉ

Pour restée connectée et ne rien perdre, je ne pourrais pas vivre sans mon smartphone. Je note mes idées d’articles dans mon application Wunderlist, je modère les commentaires et lis vos articles avec l’application Hellocoton.

Je le sors à tout moment : au petit déjeuner, dans la voiture quand mon homme conduit, en attendant chez le médecin, quand la file d’attente est trop longue en magasin… Bref, ces quelques applications m’aident à gagner du temps une fois à la maison devant l’ordinateur.

blogueuse

5 – SAVOIR RALENTIR

Je tenais tout de même à vous rassurer : il m’arrive de lever le pied. Laisser l’un de mes blogs de côté pendant quelques jours ça arrive. Il faut savoir sentir à quel moment on entre quand une phase de surmenage.

Parce que vous êtes AVANT TOUT salariée, privilégiez votre travail. Quand je sens que j’ai du mal à me concentrer devant un écran, je l’évite quelques soirs et privilégie des petites séances bien-être et activités manuelles.

Et vous ? Quelles sont vos astuces ?? Dites moi TOUT !!!

conseil blogueuse

Blogging

Comment faire connaitre son blog cuisine avec le SEO ?

7 juin 2016
faire connaitre blog cuisine

Avoir de la visibilité sur Google avec blog cuisine est aujourd’hui très compliqué. Marmiton, Cuisine AZ, Le Journal de Femmes… Tous ces gros sites sont extrêmement bien référencés et la concurrence est rude.

Et elle l’est tellement qu’il est difficile d’avoir quelques visiteurs sur son blog. Dommage quand on a pour objectif de partager ses créations…

Si vous aussi vous avez du mal à vous démarquer de ces gros sites et que la motivation de publier de nouvelles recettes commence à s’essouffler, ces conseils SEO sont pour vous !

PRIVILÉGIEZ LES EXPRESSIONS CIBLÉES

Je vous conseille de choisir une expression bien ciblée sur un thème précis. Elle aura ainsi moins de concurrence. Par exemple « recette crepe sans oeuf sans gluten », « recette muffins chocolat banane sans beurre » ou « recette hachi parmentier végétalien ».

Évitez donc les thèmes trop génériques comme « recette crepe », « recette muffins chocolat » ou « recette hachi parmentier » car les gros sites sont déjà positionnés sur ces recherches.

RÉDIGEZ !

Quand on crée un article de cuisine, on a tendance à copier sa recette, mettre en ligne de belles photos et… C’est tout. On ne voit généralement pas l’intérêt de rédiger plus quand on veut juste montrer à ses lecteurs sa recette.

Mais cet intérêt est simple : c’est pour notre ami Google.

Dans le SEO, le nombre de mots que vous allez rédiger par article est important. Il suffit de regarder les articles qui remontent en première position sur le moteur de recherche (comme « blog recette crepes » ou  » blog recette muffins »), vous verrez que les « petits sites » (c’est à dire les sites qui ne sont pas géré par des sociétés qui investissent en marketing) qui remontent bien ont des articles bien fournis.

Voici quelques conseils pour ajouter du contenu à votre article de cuisine :

  • Parlez de la recette : pourquoi avez-vous choisi de présenter cette recette en particulier ? Que vous évoque t-elle ? Si c’est une recette de votre région, quelle est son histoire ?
  • Si votre recette est « healthy », détaillez les ingrédients healthy que vous avez utiliser : où les trouve t-on ? Pourquoi les avez-vous choisi ? Quelles sont leurs valeurs nutritives ?
  • Vous avez testé un mode de cuisson en particulier ? Dites-en plus : pourquoi avoir choisi ce mode de cuisson ?

Bref, dites nous tout ce qui accompagne cette recette ! Partagez un peu de vous et de votre vie, vos lecteurs apprécieront de vous connaitre davantage !

Pour vous donner quelques idées, regardez le blog d’Antigone XXI. Ces articles « cuisine » sont toujours très bien détaillés et ils remontent bien sur Google. Faites le test !

Enfin, activez les commentaires sur votre blog et donnez la possibilité à vos visiteurs de laisser un petit mot / poser des questions. Les commentaires qu’ils laissent font aussi partie du contenu de votre article.

LES LIENS EXTERNES

Les liens de sites externes permettent d’augmenter le trafic direct de votre blog mais ils jouent aussi un rôle dans le référencement naturel. En fait, quand quelqu’un fait un lien vers votre blog, Google prend ça comme une recommandation, il comprend que votre blog est intéressant et plusieurs liens aideront à améliorer le positionnement de votre blog sur le moteur de recherche.

Ces liens sont assez difficiles à obtenir quand on débute car personne ne vous connait donc personne ne pense à créer un lien vers votre blog.

Antigone XXI est aujourd’hui très connu dans la blogosphère vegane, cela contribue beaucoup à un bon référencement de ses recettes de cuisine.

Soyez donc généreuses ! N’hésitez pas à envoyer vos recettes gratuitement à d’autres sites en demandant à ce qu’un lien soit inséré en retour vers votre blog. Cela va donc générer du trafic direct (une personne tombe sur cet article et clique sur le lien) mais aussi du trafic indirect (Google va prendre en compte tous les liens menant vers votre site et va réévaluer votre positionnement sur son moteur de recherche).

N’oubliez pas les dangers du duplicate content (cliquez pour en savoir plus). Ne copiez donc pas la recette de votre site sur celui d’un autre.

Si il existe plusieurs sites qui vous permettent de créer des liens vers votre blog de cuisine :

LES LIENS INTERNES

En parallèle, essayez de créer des liens entre vos articles. Les liens internes ont moins d’impact que les liens externes mais je trouve qu’ils aident quand même beaucoup à référencer les liens pointés.

Comment ça marche ?

Faite un lien sur un mot clés de votre article qui sera utilisé sur un autre article.

Par exemple, vous pouvez rédiger un article avec des conseils tels que « Comment cuisiner sans beurre » ou « Comment faire des steaks végétariens ».

Placez dans ces pages des liens vers vos articles « gâteau sans beurre » / « steak végétarien aux pois chiches ». Les thématiques doivent être liées afin que Google comprenne que vous avez traité ce sujet à plusieurs reprises et que vous êtes donc expert sur le thème.

METTEZ VOTRE ARTICLE SUR SON 31 POUR LE PRÉSENTER A GOOGLE

Mettez votre article sur son 31 pour le présenter à Google !

Une fois que vous avez :

  1. trouvé un sujet bien précis (recherché par les internautes mais avec moins de concurrence que les thèmes trop génériques)
  2. travaillé vos articles avec du contenu généreux et bien détaillé
  3. créé quelques liens vers votre blog en proposant vos articles sur d’autres sites
  4. optimisé le « maillage » de votre blog, c’est-à-dire inséré des liens entre vos différents articles

Il est temps de mettre en valeur votre recette pour la présenter à Google.

Vous avez sûrement déjà vu que sur Google, certaines recettes attiraient l’oeil avec une petite photo et quelques étoiles. D’ailleurs, on retrouve énormément d’articles avec ces éléments sur les premières pages du moteur de recherche !

Vous aussi, vous pouvez facilement vous faire remarqué avec ces quelques éléments.

D’ailleurs, c’est ce que j’ai fait avec ma recette de muffins à l’amande :

blog recette image google

Pour ajouter ces éléments, j’ai installé le plugin « All in One Schema.org Rich Snippets » sur mon blog wordpress.

Ce plugin vous permettra d’ajouter :

  • la balise title de votre article
  • le temps de préparation, de cuisson et le temps total de la réalisation de la recette
  • l’image

Cet outil est gratuit et vraiment facile à utiliser.

Une fois installé, vous allez juste devoir remplir les informations demandées sous l’article, comme ici :

rich snippet recette

Vous obtiendrez un petit encart comme celui-ci sous votre article :

rich snippet blog cuisine

Le résultat n’apparaît pas tout de suite. La durée dépendra de la fréquence de mise à jour de votre blog. Plus vous rédigez et mettez à jour votre blog, au plus vite elle s’affichera.

En terme de seo, il y a encore plusieurs autres paramètres à prendre en compte pour améliorer votre référencement. Mais je pense être passée sur pas mal de sujet ciblé sur les blogs de cuisine avec cet article.

Bien entendu, le référencement naturel ne fait pas tout. Certains blogs de cuisine génèrent la majorité de leur trafic via les réseaux sociaux par exemple mais ça c’est une autre histoire…

J’espère que cet article vous aura aidé. N’hésitez pas à le compléter avec mes conseils pour améliorer le référencement naturel de vos images si vous ne les avez pas encore lus !

conseil seo blog cuisine