Voyage

Souvenirs de voyage : quand tout a commencé

27 mai 2015
voyage sentiments

Quand je repense à comment tout cela à commencer, ça me fait sourire… C’est un petit sourire nostalgique vous savez… Ce petit sourire qui nait aux coins des lèvres, le regard dans le vide, les yeux un peu brillants et une petite boule à l’estomac.

J’avais 20 ans, mes bagages entre les mains. On était à l’aéroport Charleroi à Bruxelles. Mes parents m’avaient conduit en voiture jusqu’à l’entrée du « duty free ».

Je partais à l’autre bout du monde, réaliser mon rêve, l’Expérience avec un grand « E » qui allait changer ma vie. Je savais ce que je quittais mais je ne savais pas ce que j’allais trouver après ces longues heures d’avion qui m’attendait.

J’ai passé les dernières barrières, laissant mes parents et mes soeurs de l’autre côté.

Je n’ai pas osé me retourner.

Non, je ne me suis pas retournée car sinon je savais que j’allais craquer.

Je me souviens de ces instants comme si c’était hier. Avec mes grosses valises, c’était toute ma vie que je transportais ici.

Non je ne pouvais pas craquer car ce n’était que le commencement… Ça aurait été trop bête de quitter l’Europe comme ça.

Alors j’ai pris mon inspiration. J’ai respiré un grand coup et j’ai foncé droit devant. J’ai marché assez rapidement car il fallait aller de l’avant. Peu importe où j’allais il fallait avancer.

Je me suis retrouvée devant une presse. J’ai cherché ce que je pourrais m’acheter pour m’occuper l’esprit. J’ai acheté un journal alors que je ne lisais jamais les journaux papiers. Je ne sais pas pourquoi j’ai fait cet achat. Peut-être pour me dire « Ça y est tu es une adulte maintenant, tu lis des journaux en papier » ou peut-être parce que les magazines féminins parlant d’amour, de sentiments, de convenaient pas à mon humeur du moment ?

Bref c’était avec la compagnie Etihad que j’ai commencé à voyager « seule ». Je n’aime pas dire que j’ai voyagé seule car je déteste être seule et que j’ai toujours vécu avec d’autres pendant ces quelques années à l’étranger.

Etihad c’était pas mal… Enfin c’est ce que je m’étais dit. J’ai trouvé que c’était pas mal mais c’était la seule compagnie avec laquelle j’avais voyagé.

Aujourd’hui j’ai voyagé avec plusieurs autres compagnies aériennes mais je trouve toujours qu’Etihad était la meilleure que j’ai pu faire.

Le vol s’est bien passé mais je n’ai pas eu le temps de visiter l’aéroport de Dubai dont j’avais tant entendu parler. Je suis arrivée à Sydney avec le coeur palpitant.

Les immeubles défilaient alors que je traversais la ville dans cette grand voiture. Josh me parlait de Sydney mais je ne sais plus ce qu’il disait. En tout cas c’était beau. Les gratte-ciels étaient si impressionnants… Je n’en avais jamais vu d’aussi gros avant !

sydney voyage

C’est comme ça que tout a commencé.

Quand j’y repense j’ai toujours ce regard nostalgique. Un peu envie de pleurer aussi. Et le coeur qui bat toujours.

Je ne sais pas si je pourrais revivre de tels instants dans ma vie… Mais si vous en avez l’occasion foncez.

Ces expériences valent tous l’argent du monde, ce sont des concentrés de vie, des pépites qui nous font grandir plus vite.

Merci à mes parents de m’avoir soutenue dans ces projets incroyables <3

Vous pourriez aussi aimer...

2 commentaires

  • Reply lipspicntrips 29 mai 2015 at 23 h 13 min

    Tu me fais un peu penser à moi la première fois que je suis partie, je ne m’étais pas retournée car les sanglots étaient tout juste au fond de ma gorge, il aurait suffit d’un regard pour que j’éclate. Mais j’imagine une fois devant le fait accomplis qu’on se dit que l’on doit assumer nos choix.

    Gros bisous !

    • Bérénice
      Reply Bérénice 31 mai 2015 at 10 h 07 min

      Je pense que tout étudiant parti étudier seul à l’étranger a du ressentir quelque chose comme ça haha. Mais maintenant que mes études sont terminées, je sais que je ne ressentirai plus jamais ça. Ca me fait bizarre… Bisous !

    Répondre