Lecture

J’ai lu : Syngué Sabour, de Atiq Rahimi

30 novembre 2015
Syngué-Sabour-Atiq-Rahimi

C’est une lecture un peu particulière que je souhaite vous proposer aujourd’hui. Un livre que j’ai eu assez de mal à lire mais qui en vaut la peine. « Syngué Sabour » le livre du romancier franco-afghan Atiq Rahimi,  a été publié en août 2008 et a obtenu le prix Goncourt cette même année.

Pour tout vous dire, l’histoire est assez tragique. En Afghanistan, une femme veille sur son mari plongé dans le coma. Elle l’assiste et prie pour lui, qui ne bouge ni ne réagit. Seul son souffle indique qu’il est encore en vie.

Seulement, rien de dit qu’il est conscient. On ne sait pas s’il entend les paroles de sa femme qui entre alors dans un long monologue. Au début, elle lui raconte des banalités puis au fil du roman, elle se dévoile. La femme afghane va trouver dans cette liberté d’expression un moyen de soulager sa douleur et sa colère.

Si la lecture a été plutôt difficile pour moi (avec les événements actuels…), j’ai trouvé intéressant de découvrir une nouvelle facette du monde afghan. On en apprend davantage sur la vie des femmes dans le pays.

En parallèle, le rapport entre le personnage principal et son mari m’a troublée. On se demande si elle le déteste ou non. Personnellement, j’ai trouvé une pointe d’attachement et de tendresse malgré le mariage forcé qu’elle a subi…

La parole comme thérapie est le dernier point qui m’a interpellée. Parce qu’elle ne sait pas si son mari est conscient ou non, cette femme se livre à coeur ouvert. La parole lui fait du bien, elle semble se redécouvrir en lui retraçant son histoire et les événements qui l’ont marquée.

Je me demandais si elle souhaitait qu’il revienne à la vie ou non et si elle pensait que c’était vraiment la fin… Le suspense est à son comble à la fin du roman. Va-t-il revivre ? Va-t-il mourir ? L’histoire se terminera t-elle comme elle a commencé ? Je vous laisse le découvrir vous même…

Elle compte. « Oui, dix ans et demi de mariage, trois ans de vie commune ! C’est maintenant que je compte. C’est aujourd’hui que je me rends compte de tout ! ». Un sourire. Un sourire jaune et court qui remplace mille et un mots pour exprimer ses regrets, ses remords… Mais très vite les souvenirs l’emportent.

Vous pourriez aussi aimer...

4 commentaires

  • Reply isa 30 novembre 2015 at 21 h 40 min

    J’ai aussi beaucoup aimé l’écriture de ce roman !!! Il fait partie des livres qu’on a envie de vite retrouver le soir … et que l’on voudrait plus gros !!!
    Bisous !!!

  • Reply Joséphine 30 novembre 2015 at 21 h 50 min

    Je sais quoi mettre sur ma Wishlist de Noël ;) Merci !

    • Bérénice
      Reply Bérénice 30 novembre 2015 at 23 h 21 min

      Tiens moi au courant alors :D !

  • Reply Alizée 1 décembre 2015 at 21 h 42 min

    Ce livre a l’air de vraiment sortir du cadre habituel, je le trouve assez intriguant ..! Il rejoint ma liste dans mon petit carnet « à lire » :)

  • Répondre